AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 l'Ombre de la Mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarOsymandias
Rôliste

Messages : 105
Date d'inscription : 27/12/2013

Feuille de personnage
Personnage principal: Osymandias
Autre Personnage: L'Arlequin
Autre Personnage:
MessageSujet: l'Ombre de la Mort   Jeu 2 Jan - 16:45

La plupart des gens pensent que le meilleur endroit où s’amuser sur Nar Shaddaa c’est un casino. Osymandias n’était pas de cet avis, pour lui le meilleur endroit c’était le quartier rouge. Déjà quand une bagarre éclatait, elle n’était pas de suite interrompue par la sécurité du casino mais on la laissait se dérouler tranquillement. Ensuite le quartier rouge est vraiment le meilleur endroit pour se détendre entre les clubs de « danse », les cantinas et toutes autres bâtisses ayant pour vocation un plaisir quelconque on était loin de s’ennuyer. Enfin il y avait tous ces petits commerces où pour peu qu’on cherchait un peu on pouvait trouver tous ses désirs les plus fous pour pas grand-chose. Ce quartier plaisait énormément à Osymandias car c’était le quartier qui était le plus représentatif de son mode de vie, la liberté….

Il faut dire que c’était dans ce quartier qu’il avait grandit, tout du moins jusqu’à ce que l’orphelinat brûle. Il fut d’ailleurs le seul survivant de cette catastrophe, enfin si on oublie la directrice qui n’était pas sur les lieux au moment de l’accident.

Osymandias se dirigea vers un bar qu’il fréquentait régulièrement depuis quelques années. Une fois à l’intérieur, il remarqua une table avec personne autour. Il s’assit donc à celle-ci et un droide vint alors prendre sa commande. Osymandias prit une bière artisanale locale puis il se mit à regarder autour de lui, il vit alors une troupe d’impériaux qui étaient accoudés au bar. Nar Shaddaa étant un territoire neutre, ils avaient parfaitement le droit d’être mais Osymandias avait un mauvais pressentiment.

Cependant il n’eut pas le temps d’y réfléchir plus que cela car sa boisson arriva et peu après les lumières se sont baissées et les projecteurs se sont tournés vers la scène, les rideaux s’ouvrirent pour laisser entrer quelques danseuses mais Osymandias ne s’intéressait guère au show, toute son attention s’était reporté sur les impériaux. Quelque chose n’allait pas mais il ne pouvait dire quoi. Il continuait des les regarder en sirotant sa boisson lorsque un impérial fit un signe à ses compagnons. Ceux-ci prirent leurs affaires et ils partirent tous ensemble du bar. Osymandias prit alors la décision de les suivre. Il laissa quelques crédits pour la boisson et sortit à son tour.

Osymandias suivit le groupe d’impériaux en prenant soin de rester dans l’ombre et de ne pas se faire repérer. Au fur et à mesure que le groupe s’enfonçait dans le quartier rouge, la tension et le malaise qui régnait en Osymandias ne cessait d’augmenter. Ils arrivèrent dans les quartiers les plus riches du quartier rouge et celui dans lequel il se trouvait disait quelque chose à notre héros comme si il le connaissait déjà. Le groupe d’impérial tourna à droite, au fond de la rue se trouvait une grande bâtisse en ruine. Osymandias la reconnue aussitôt et son sang se glaça immédiatement. Il s’agissait de son ancien orphelinat et devant celui-ci se trouvait deux femmes. L’une d’entre elles était assez vieille tandis que pour l’autre c’était impossible à déterminer car elle était de dos mais ces cheveux brillaient d’un roux éclatant. Si la première d’après ces vêtements avait l’air de résidé dans le coin, il semblait évident que la seconde était étrangère. Elle portait une longue robe ainsi qu’une ceinture et une certaine aura se dégageait de sa présence, une aura de peur et de malaise.

Alors que le groupe allait arriver au niveau de la femme rousse. Osymandias se rapprocha au maximum pour entendre le début de la conversation. Le groupe venait à peine d’arriver que la jeune femme se retourna. Elle était jeune, peut être la trentaine voir un peu plus mais surtout le plus inquiétant c’est qu’un objet pendait à sa ceinture mais à l’endroit où se trouvait Osymandias, il était impossible de déterminer la nature de cet objet. L’un des gardes s’avança alors.


- Seigneur Anwen, nos recherches à propos de l’enfant ont été veines.

Le nom de la jeune femme retentit dans la tête d’Osymandias en même temps que les souvenir remontés. Anwen, c’était le nom du seigneur Sith qui l’avait capturé quelques années plus tôt alors qu’il faisait partit d’un groupe de pirate mais pour une raison inconnue, elle l’avait laissé en vie alors qu’elle avait fait exécuté tout les autres membres de l’équipage. Osymandias comprit alors la raison de son malaise, le blason sur le bras gauche des soldats était l’emblème de ce seigneur Sith.

- Je sais, Sergent, peut être qu’elles auraient été meilleur si vous n’aviez pas passer tout votre temps dans les bars.
- Mais…
- SILENCE ! Je m’occuperais de votre cas plus tard ! Regardez donc ce que moi j’ai trouvé.

La Sith montra la veille femme qui était un peu derrière elle et repris la parole.

- Il s’agit de l’ancienne directrice de cet orphelinat, du moins avant qu’il brûle, elle doit savoir quelque chose à propos de l’enfant que l’on recherche.

Osymandias fut frappé d’effroi, non seulement il se trouvait devant son ancien orphelinat mais en plus cette vieille femme en était l’ancienne directrice et ces impériaux recherchait un ancien pensionnaire de la bâtisse en ruine.
Anwen se retourna vers la directrice et lui adressa la parole.


- Madame, il y a presque vingt ans de cela, je vous ai confié à vous et votre orphelinat l’éducation de mon fils. Je veux savoir aujourd’hui où il se trouve !
- Mais c’est que l’orphelinat à bruler, avec tous ses occupants, je ne sais pAHHHHH….

Des éclairs de Force étaient partis des mains du seigneur Sith et avaient frappés directement la vielle femme.

- Je sais déjà tout ça ! Je sais aussi qu’il y a eu un enfant qui a survécut mais je ne connais ni son nom, ni ce qu’il devient ensuite.
- Le nom de cet enfant est Osymandias mais je ne sais pas ce qu’il est devenu, je ne l’ai plus jamais revu après l’accident…
- Alors vous ne m’êtes plus d’aucune utilité !

A nouveau des éclairs de Force repartirent des doigts de la jeune femme et frappèrent l’ancienne directrice qui s’écroula en sol en poussant un cri d’agonie. Des grosses gouttes de sueur perlaient le front d’Osymandias, cette troupe de soldat et ce seigneur Sith étaient à sa recherche, cela ne faisait aucun doute mais la scène qui se déroulait devant ses yeux ne s’arrêta pas à la mort de la vieille femme. Le sergent impérial s’avança et prit la parole.

- Mon seigneur vous pensez que….
- Sergent, mon cher sergent, pouvez vous juste me rappeler mon nom s’il vous plait ?
- Comment Seigneur ?
- Mon nom ! Dite-le !
- Vous êtes la seigneur Sith Anwen…
- N’oubliez pas mon titre !
- Vous êtes l’Ombre de la Mort.

Anwen repris alors se titre en le disant plus fort.

- Je suis l’Ombre de la Mort ! Et Je réclame votre âme !

Le soldat impérial fut soulevé du sol et dans un bruit d’os, son cou se tordit et il s’effondra sur le sol. La Sith désigna un soldat au hasard parmi le reste du groupe et lui annonça qu’il était désormais promu au rang de sergent. Osymandias se mit alors à reculer tranquillement en veillant à ne pas se faire repérer lorsqu’il sentit la lame d’un couteau au niveau de sa gorge, il regarda derrière lui et vit un uniforme impérial et une voix sortit de celui-ci.

- Bonjour Osy ! Cela faisait longtemps.

Osymandias connaissait cette voix, il s’agissait de la voix d’une agent impériale Chiss répondant au nom d’Eldonael.


[Hrp]Vous pouvez écrire un message après ce post (ou un mp) pour me dire vos impressions sur le pavé que je viens d'écrire, si vous voyez des fautes des trucs dans le genre. Je sais que je fais beaucoup de faute d'orthographes ou de conjugaison parfois et que je ne prend pas assez le temps de me relire mais j'avoue que quand j'écris des pavés comme celui-ci j'ai pas la fois de le relire en entier tout de suite pour le corriger ^^[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarOsymandias
Rôliste

Messages : 105
Date d'inscription : 27/12/2013

Feuille de personnage
Personnage principal: Osymandias
Autre Personnage: L'Arlequin
Autre Personnage:
MessageSujet: Re: l'Ombre de la Mort   Ven 3 Jan - 14:38

La tension était à son comble. Eldonael allait-elle le livrer à Anwen ? Devait-il tenter de se libérer et devoir éventuellement la tuer ? Toutes ces questions tourner en boucle dans sa tête et il cherchait la meilleure des solutions lorsqu’il sentit la pression exercés par la lame sur son cou se relâcher petit à petit.

- Je ne compte pas te donner !

Eldonael rangea son arme et tira un bout de papier de sa poche. Elle griffonna quelques mots et le tendit à Osymandias.

- Attends-moi à cette adresse, maintenant file…

Osymandias ne se fit pas prier et partis tout en faisant en sorte de rester dans l’ombre. Il se retourna juste à un moment et il vit Eldonael entrain de discuter avec la Sith. Toute la scène qu’il avait vue un peu plus tôt l’avait profondément ébranlé. Pouvait-il faire confiance à la Chiss ? Il essayait de peser le pour et le contre, elle l’avait déjà aidé dans le passé et si elle avait voulu le livrer, elle en avait eu l’occasion. Cependant elle n’agissait sous aucun ordre direct et désormais peut être qu’Anwen lui a ordonné de traquer Osymandias. Il n’arrivait pas à se décider sur la fiabilité de l’agent impérial mais sa raison lui disait qu’il avait une dette envers elle. Osymandias pris la décision d’aller à l’adresse qu’elle lui avait donné.

Il ne fallut pas loin d’une heure à notre héros pour arriver au point de rendez-vous. Il s’agissait d’une cantina, elle était bondée de monde. Osymandias se mit alors à rechercher la Chiss.


- Tu cherches quelqu’un ?

Osymandias se retourna et tomba nez à nez avec Eldonael, celle-ci lui fit signe de la suivre et ils allèrent dans une salle à part. La salle avait été réservée, ils y seraient donc à l’abri du bruit pour discuter. La Chiss s’installa et Osymandias fit de même. Elle le regardait de ses grands yeux rouges avant de parler.

- Alors comment vas-tu ?
- Très bien, jusqu’à ce qu’une seigneur Sith décide de me traquer dans toute la galaxie.
- A ce propos, j’ai pour ordre de te trouver et de te ramener au seigneur Anwen
- Et tu comptes obéir à cet ordre ?
- Évidement…mais pas tout de suite.
- Pourquoi me recherche-t-elle ?
- Tu n’as toujours pas compris ?
- J’ai compris qu’elle recherchait son fils et qu’il se trouvait dans le même orphelinat que moi lorsqu’il a brûlé mais pourquoi moi particulièrement.
- C’est simple, elle te capture et elle voit si tu es son fils ou pas. Si tu l’es tout est réglé et si tu ne l’es pas alors ça veut dire qu’il est mort dans l’incendie.
- Mais comment je peux être son fils, elle est à peine plus âgée que moi…
- Il existe des rituels de Force qui permettent de rajeunir la peau.
- Pourquoi n’a-t-elle pas fait les tests lorsqu’elle m’a capturée, il y a de cela 4 ans ?
- Tu n’écoutes rien ou quoi ? Elle ne savait qui tu étais à ce moment là et elle avait besoin de toi pour trouver d’autres pirates et leurs trésor.  A ce propos comment va notre vaisseau ?
- NOTRE vaisseau ?! l'Indépendance est mon vaisseau, il n’y a pas de nous qui tiennent.
- C’est quand même moi qui te l’ai trouvé ! Et n’oublie pas que j’ai habité deux ans dans ce vaisseau.
- Tu l’as peut être trouvé mais les crédits utilisés pour l’affaire, c’est moi qui les ai fournis.
- Il n’empêche que je désire le voir. J’ai éventuellement quelques améliorations à lui apporter.
- Tu crois que je vais t’amener voir mon bijou ?
- Oui sinon je peux très bien appeler une patrouille impériale pour qu’ils te livrent au seigneur Anwen.

Osymandias accepta alors de conduire la Chiss à l’Indépendance. Après un dédale de rue, ils arrivèrent alors à l’Astroport. Ils se dirigèrent vers la baie où  se trouvait le vaisseau. Ils entrèrent à son bord et la Chiss sortit toute une série de pièce de son sac et se mit à bricoler. Une heure après elle revint vers Osymandias.

- Les robots vont s’occuper des derniers réglages. Avec cela l’Indépendance devrait légèrement gagner en vitesse.

Eldonael s’approcha d’Osymandias qui avait enlevé son chapeau pour l’occasion. Elle se colla à lui.

- Que dirais-tu qu’on se détende un peu ? Comme au bon vieux temps ?
- La proposition est intéressante mais le mieux serait que tu sortes de ce vaisseau le plus vite possible. Je ne veux pas t’attirer d’ennuis.
- Tu sais que dès que j’aurais passé la porte de ton vaisseau, la traque commencera ?
- Que le meilleur gagne dans ce cas…

A peine Osymandias avait-il dit ses paroles, que la porte de l’Indépendance s’ouvrit et des impériaux se ruèrent à l’intérieur. Pris par surprise Osymandias évita grâce à un reflexe un tir de blaster qui lui érafla le visage. Il se mit alors à couvert derrière un mur et sortit un pistolet. Il visa les impériaux et tira.

Un échange de tirs eu lieu durant quelques minutes. Durant le temps qu’Osymandias se remette de l’arrivé du commando, la Chiss avait eu le temps de sortir de son champs de vision. Elle l’avait trahit, Osymandias en été persuadé mais ce qu’il ne comprenait pas c’était pourquoi avoir fait tous ces efforts pour l’aider au lieu de le livrer immédiatement. Cependant l’heure n’était pas à la réflexion. Il tira à nouveau trois fois et toucha deux impériaux lorsque soudain une autre unité impériale arriva par l’autre bout du couloir où il se trouvait. Osymandias était pris en étau, il essaya de faire une sortie et d’atteindre la porte du vaisseau mais un tir de blaster assommant le frappa en plein torse.


Osymandias se réveilla après un temps inconnu dans une salle assez sombre. Plus précisément une cellule mais il ne savait pas où il se trouvait. Il entendit alors un bruit dans la cellule en face. Il se leva et vit une forme humaine possédant deux grand yeux rouges...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarOsymandias
Rôliste

Messages : 105
Date d'inscription : 27/12/2013

Feuille de personnage
Personnage principal: Osymandias
Autre Personnage: L'Arlequin
Autre Personnage:
MessageSujet: Re: l'Ombre de la Mort   Lun 6 Jan - 13:52

Ses yeux commençaient à s’habituer à l’obscurité et l’humanoïde en face de lui était un Chiss mais son corps ne bougeait plus même pour respirer. Il s’agissait d’un cadavre et Osymandias ne pouvait s’empêcher de se poser la question : Est-ce qu’il allait lui arriver la même chose. En plus en regardant plus attentivement, il y avait un grand trou au niveau de l’emplacement de son cœur comme si quelqu’un l’avait arraché à mains nues. Une sensation de malaise s’empara d’Osymandias alors qu’il imaginait la scène. Il avait déjà vu pire mais pas dans de mêmes circonstances.

Le temps passa, impossible de savoir si c’était que quelques heures ou des journées. Dans ces genre de moments lorsqu’on est privé de lumière naturelles et donc de repères c’est impossible de savoir la durée du temps qui passe. Enfin des gardes arrivèrent et tirèrent Osymandias du sommeil dans lequel il se trouvait.


- Debout vermine ! Le Seigneur Anwen veut te voir ! Ne la fais pas attendre.

Osymandias fut soulevé et on le conduit à travers des couloirs. Il entra enfin dans une grande pièce toute illuminé. Il y avait énormément de vapeur d’eau. Il s’agissait d’une immense salle de bain avec presque une piscine en guise de baignoire. Osymandias se retourna pour demander quelque chose aux gardes mais ceux-ci s’étaient déjà retirés. Une voix s’éleva alors.

- J’espère que ces gardes ne t’ont pas trop brutalisé.

La vapeur se dissipa un peu révélant la tête rousse d’Anwen qui se trouvait dans la baignoire. Elle était assise et regardait Osymandias.

- Depuis combien de temps suis-je enfermé ?
- Depuis hier… Mes médecins ont fait ce qu’ils ont pu pour ton visage mais tu auras une belle cicatrice.
- Pourquoi une telle bontée envers moi ?
- Je n’ai pas encore eu les résultats des tests ADN mais si jamais tu es mon fils, il est normal que je veille sur toi.
- Et si jamais je ne le suis pas ?
- Hé bien, j’aurais fait au moins une bonne action dans ma vie.

Anwen se leva du bain révélant son corps nu. De l’eau coulait sur sa peau. Osymandias parût extrêmement gêné de la scène et la Sith le remarqua.

- Quoi ? Tu n’as jamais vu le corps nu d’une femme ?
- Si bien sur que si ! Mais cela me semble déplacé car si dans le cas où vous êtes effectivement ma mère…

Anwen s’était approché d’Osymandias et lui pris le menton avec sa main droite avant de se retourner.

- Ne te fais pas de mauvais sang jeune homme et profite de la vie !

La Sith prit une serviette et s’essuya avec

- Tu dois avoir faim. Il y a de quoi manger dans la pièce à côté.

Osymandias s’avança un peu et vit un buffet, il se dirigea vers celui-ci et pris quelques aliments mais au moment de les manger il s’arrêta par réflexe. La Sith le vit et éclata de rire. Elle le rejoint alors, pris un morceau dans son assiette et le mangea. Rassuré Osymandias avala alors le contenu de son assiette. Une fois rassasié il se tourna vers Anwen.

- Qu’allez-vous faire de moi désormais ?
- M’amuser….
- Vous allez me torturer ?
- La plupart de mes collègues Sith s’amusent en torturant leurs prisonniers mais la douleur et le plaisir sont les deux faces d’une même pièce.

A peine ces mots prononcés qu’elle fit tomber sa serviette au sol. Osymandias avait compris ce que la Sith insinué et le fait qu’ils se trouvaient dans sa chambre à coucher ne laisser aucun doute. Il essaya de résister au charme fou de la Sith mais ses sens étaient embrumés, il n’arrivait pas se contrôler. La forme d’Anwen changea pour prendre celle d’Eldonael, Elle l’envoya sur le lit et Osymandias lui attrapa instinctivement le sein.

Osymandias se réveilla de nouveau en cellule, il avait un mal de crâne intense. Il n’avait aucun souvenir de la nuit qui venait de passer juste quelques flashs tantôt c’était Anwen tantôt c’était Eldonael qui s’activait au-dessus de lui.
Il comprit alors, il avait été drogué… la nourriture devait contenir un aphrodisiaque très puissant qui lui a fait perdre la tête et l’utilisation normal de ses sens et maintenant il se retrouvait à la case départ avec un plus un énorme mal de tête.


Il ne fallut pas loin d’une demi-journée pour que son mal de tête s’arrête. Des gardes avaient été postés devant la cellule. Osymandias se demandait ce qui allait se passer maintenant. Les résultats ADN n’allaient pas tarder à tomber. S’il était vraiment le fils de cette Sith il survivrait mais si ce n’était pas le cas. Rien ne pourrait empêcher qu’elle décide de l’exécuter au cours d’un quelconque rituel dédié au côté Obscur. Il ne pouvait pas prendre ce risque, Osymandias chercha désespérément un moyen de s’évader mais quand bien même il réussissait à maitriser les gardes, les caméras donneraient aussitôt l’alarme…

Alors qu’il regardait le mur de sa cellule afin de trouver l’inspiration. Osymandias entendit un bruit sourd provenant du couloir. Il se retourna et vis que les deux gardes venait de s’effondrer devant la cellule. Les champs magnétiques cessèrent subitement et il y eu une déformation juste devant ces yeux signe qu’un champ de camouflage venait de cesser de fonctionner. Eldonael se trouvait juste devant lui avec un sac dans la main


- Les caméras tournent sur des images en boucle et les gardes ne vont pas rester endormis très longtemps. Prends tes affaires et fuis !
- Et toi ?
- Je viens avec toi.



Osymandias ne prit pas le temps de réfléchir et saisit le sac que lui tendait la Chiss. Il mit ses affaires en vitesse et ils passèrent la porte mais juste à ce moment là ils tombèrent sur une patrouille impériale. Dans un réflexe ils se mirent aussitôt à couvert derrière la porte qu’ils venaient de franchir. Osymandias dégaina ses pistolets et se prépara à combattre. Il sortit et lança un tir de couverture peu précis mais qui força ses adversaires à se mettre à couvert. Eldonael profita de la confusion pour se glisser dans le dos d’Osymandias afin de le couvrir. Tout les deux se mirent à avancer en suivant les instructions de la Chiss, les lasers fusaient autour d’eux et ils ripostaient aussitôt avec force parfois un râle d’agonie se faisait entendre signe qu’un des tirs avaient fait mouche. Ils se dirigeaient tout deux vers le hangar à vaisseaux alors que l’alarme retentissait autour d’eux. Parfois ils surprenaient un impérial qui sortait d’une pièce ou d’un couloir mais un coup de poing bien placé ou bien un tir réflexe l’envoyait directement au tapis. La course-poursuite leur semblait interminable mais ils combattaient ensemble cela faisait des années que ça n’était pas arrivé. Ils se retrouvaient enfin.

Au bout d’une vingtaine de minutes ils arrivèrent enfin au hangar, une escouade entière de soldat les attendait mais il en fallait plus pour impressionner les deux compagnons et ils se débarrassèrent aisément des gardes. Osymandias tira dans le panneau de contrôle verrouillant ainsi la porte puis se dirigea vers un vaisseau spatial. Eldonael entreprit de piéger tous les autres afin de limiter les poursuites impériales. Les soldats impériaux quant à eux étaient entrain d’essayer de faire sauter la porte.

Osymandias arriva dans le cockpit et fit chauffer les moteurs, il y en avait pour quelques minutes avant que le vaisseau puisse décoller. Il redescendit alors sur le sol du hangar. A peine était-il sortit du vaisseau que la porte du hangar vola en éclat. Le seigneur Anwen venait de détruire la porte par le seul pouvoir de sa volonté. Eldonael cria de rentrer dans le vaisseau alors que des soldats impériaux envahissaient le hangar en tirant sur les deux compagnons. Eldonael arriva sur la rampe d’accès au vaisseau lorsqu’un tir la toucha en plein dans le dos. Elle poussa un cri ce qu’Osymandias se retourna et vis la Chiss à terre. Il se précipita pour l’aider, il la tira à l’intérieur du vaisseau et appuya pour fermer la rampe d’accès. Juste avant que celle-ci se ferma il risque un dernier coup d’œil et vis qu’Anwen avait disparue.

Sans perdre un instant il se précipita aux commandes et démarra les moteurs. Quelques secondes après il sortit du hangar et Eldonael appuya sur un bouton pour faire exploser les vaisseaux piéger. A peine le vaisseau avait-il décollait que des secousses venait le perturber. Il s’agissait des tirs de turbolasers qui provenaient d’un plus gros vaisseau amarré prêt du hangar qui venait d’exploser. Osymandias savait qui était aux commandes de ce turbolaser. Anwen ne voulait pas les laisser partir. Osymandias avait beau faire ce qu’il pouvait pour éviter les lasers, il ne pouvait pas les éviter tous et l’un d’entre eux toucha le vaisseau et ce dernier partit en vrille. Il était devenu impossible à diriger. Osymandias se dépêcha de retourner vers Eldonael. Elle était dans un sale état et il dut la porter jusqu’aux capsules de sauvetage.

A peine à l’intérieur de cette dernière qu’Osymandias appuya sur le bouton d’éjection. La capsule fut projeter du vaisseau et ils tombèrent pendant plusieurs minutes. L’atterrissage fut tout aussi mouvementé que le départ mais au moins ils étaient en vie.

Une fois que leur capsule s’était réellement stopper, Osymandias ouvrit le sas. Ils avaient atterrît dans un cimetière. Une grande statue trônait au centre de celui-ci. Osymandias ne prit pas plus le temps de regarder le paysage et aida Eldonael à sortir de la capsule mais cette dernière était dans un état grave et sans soins important très rapidement elle n’avait que très peu de chance de survivre. Tout en essayant de la rassurer, il l’a porta jusqu’à la statue et l’adossa puis il retourna à la capsule chercher un médipack. Il revint auprès d’elle et tenta de la soigner. Elle lui prit alors la tête dans ses mains.


- Arrête c’est inutile…
- C’est faux, laisse-moi essayer…
- J’ai vu assez de cadavre pour savoir quand c’est la fin, Osy…
- Laisse-moi essayer…

Pour toute réponse, la Chiss colla ses lèvres à celle d’Osymandias et l’embrassa. Un sourire s’afficha sur ses lèvres et elle mourut.



Des larmes coulèrent sur les joues d’Osymandias. Il leva les yeux sur la statue comme pour trouver un peu de réconfort et sur le pied d’estale apparait ces mots « Je suis Osymandias, le Roi des Rois, Contemple mon œuvre, Ô Tout puissant et désespère ». Cette tirade se trouvait sur une plaque accroché au pied d’estale. Osymandias voulut prendre son blaster mais il l’avait perdu lorsque le vaisseau avait été touché. Il prit alors celui d’Eldonael et tira sur les accroches de la plaque. Il retourna chercher un sac dans la capsule et mis la plaque à l’intérieur du sac. Il voulait creuser une tombe pour la Chiss mais il n’avait pas le temps. Anwen savait où se trouvait l’Indépendance, si il perdait trop de temps, les impériaux seraient déjà sur place à l’attendre.

Osymandias partit à la recherche d’un speeder en état de marche. Quelques heures après il était devant son vaisseau. Les impériaux n’avaient pas encore eu le temps d’y arriver. Il entra aussitôt dedans et alluma les moteurs. Il partit de Nar Shaddaa dès que ce fut possible et une fois en hyper-espace, il se permit un peu de répit. La pression retomba aussitôt mais la tristesse et la colère le prirent. Il se mit à pleurer et à frapper les parois de son vaisseau par dépit alors que les souvenir passées avec la Chiss lui revenaient. Enfin après plusieurs minutes il s’assit dans un couloir, s’adossa contre un mur et pleura la mort de la personne qu’il aimait.

Il fallut un peu de temps à Osymandias pour reprendre ses esprits. Il regarda le pistoblaster qu’il avait récupérer sur le cadavre d’Eldonael et se remémora la plaque, il alla chercher le sac, prit la plaque et l’installa à l’entrée de son vaisseau en faisant en sorte qu’il était impossible qu’on passe à côté. Cette plaque était là pour lui rappeler son objectif et ne pas oublier sa détermination. Il fit quelques pas en arrière et prononça à voix haute la tirade.


- Je suis Osymandias, le Roi des Rois, Contemple mon œuvre, Ô Tout puissant et Désespère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarOsymandias
Rôliste

Messages : 105
Date d'inscription : 27/12/2013

Feuille de personnage
Personnage principal: Osymandias
Autre Personnage: L'Arlequin
Autre Personnage:
MessageSujet: Re: l'Ombre de la Mort   Lun 6 Jan - 13:58

Ainsi se termine le RP d'ouverture à l'histoire d'Osymandias. J'espère que vous avez appréciez de le lire car moi je me suis éclater à le faire.

Parfois l'Histoire peut paraitre cliché et je m'en excuse mais j'ai été inspirés par des films, livres, jeux et autre conneries dans le genre ayant les mêmes clichés ^^

Pour ce qui est des musiques, j'espère que ça allait avec la lecture, après ça dépend de votre rythme de lectures mais c'est ce qui collait le plus quand j'ai écrit le texte Smile

Je voulais dire autre chose mais j'ai oublier Very Happy

ça me reviendra. En tout cas bonne lecture...


AH oui voilà, je ne suis pas un connaisseur parfait de l'univers de Star Wars donc par exemple si on enterre pas les Chiss mais on brûle leur corps, j'en sais rien et à vrai dire Osymandias non plus.  (AUCUN RESPECT) ^^

Et en plus j'ai réussi à caser l'origine de mon pseudo (Civilization IV FTW)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: l'Ombre de la Mort   

Revenir en haut Aller en bas
 

l'Ombre de la Mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'ombre de la mort entre en scène
» Naruto Universe
» Maquette - Arcadia 4 (999) - Albator (Harlock) 84, le film.
» Guruthos, l'ombre de la mort
» Freyja Söderström - Chaque jour est un nouveau départ où l'ombre de la mort ne cesse de planer au-dessus de nos têtes. (en cours)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CINIS - Le Rôle Papier :: Espace Hutt :: Nar Shaddaa :: Quartier Rouge-