AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Dax Horten

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dax Horten
Rôliste

Messages : 7
Date d'inscription : 08/06/2014
MessageSujet: Dax Horten   Dim 8 Juin - 15:40

Informations générales

Nom: Horten
Prénom: Dax
Surnom : Aucun
Age : 25 ans
Espèce : Humain


Apparence

Taille : 1m86
Poids :65Kg
Couleur de cheveux : Bruns
Couleur des yeux : Bruns
Signes particuliers : Cicatrices d'éclats de shrapnels sur le côté droit de la tête.
Physique : Physique assez quelconque, pas de traits particuliers, un peu « passe partout ».


Caractère

Horten en plutôt quelqu'un de solitaire, même s'il n'a rien contre le travail en équipe. C'est également quelqu'un de mesuré, et de foncièrement honnête.



Attitude


Relativement bonne expérience du combat (a servi dans l'armée républicaine)
En général respectueux.


But

Pour Dax Horten, la vie se résumait depuis quelques temps à « bosser pour manger ». S'engageant en tant que mercenaire, mais ayant la fâcheuse idée de n'accepter que les contrats honnêtes et légaux, refusant de devenir tueur à gage, Dax a dû jongler avec pas mal de petits boulots quand tous les contrats potables étaient accaparés par d'autres groupes de mercenaires plus expérimentés et mieux équipés.
Aujourd'hui, ce n'est pas foncièrement différent. Sauf qu'il a un employeur régulier. Et en plus si il peut faire un peu le bien autour de lui, il est comblé.


Expression favorite

« Czerka ?....quelle bande d'enfoirés ! »


Vie Privée

Niveau de vie : Bas
Origine sociale : Bas
Famille : Fils unique, parents séparés, peu de contact avec eux depuis son engagement dans l'armée.
Santé : RAS


Etat Civil:

- Né sur Adooweel: Située dans le Secteur Arkanis de la Bordure Extérieure, la planète Andooweel est un monde pauvre sur lequel sont dispersées quelques industries, mines et autres zones agricoles d'importance quasi-nulle au niveau économique.


Historique:



Sur Adooweel, la vie n'est pas facile, et rapidement, l'Armée Républicaine s'est avérée l'un des meilleur choix à disposition des habitants souhaitant un salaire dépassant le millier de crédit par mois. C'est pour cette raison que le jeune Dax s'engagea dès qu'il le put, délaissant le travail qu'il avait dégoté dans une mine miteuse.

Dax aimait la vie militaire: il était nourri logé, blanchi, et faisait quelque chose qui lui semblait utile; il faisait partie de quelque chose de plus grand que lui. Au cours de sa vie, il n'avait jamais éprouvé ce sentiment, toujours préoccupé par sa simple survie.

Bien sûr, il n'avait jamais aussi peur que quand il était au combat. Il n'était qu'un soldat parmi tant d'autre, sans spécialité. Mais il avait réussit à survivre jusqu'ici. Cette vie lui plaisait; il s'était fait des amis dans son régiment, et grâce (aux dieux ?, à la chance ?), il avait réussi à éviter le pire. Mais ca n'avait pas duré.....


[DEBUT D'ARCHIVE VIDEO]

« Données vidéos du droïde de conduite de tir d'artillerie ZZT-889, déployé sur Corellia au début de la bataille »


[Début du flux vidéo, ZZT-889 est affecté à l'escouade Zerek Peth 42 qui doit le protéger pendant qu'il procède à sa mission de désignation de cibles pour l'artillerie républicaine. Vous voyez la scène du point de vue du droïde]


La caméra avance calmement dans une rue de Corrélia; un groupe de soldat l'entourant.


Soldat: - Contact ennemi !


Aussitôt, les soldats républicains se jettent à couvert derrière les gravats qui jonchent la rue, reste des immeubles adjacents à moitié éboulés. La caméra se déplace elle aussi derrière les restes d'un speeder, tandis que le vrombissement caractéristique d'un canon laser se fait entendre, pilonnant les position républicaines. Quelques soldats ripostent vaguement, passant a peine le canon de leur arme par dessus leur couvert. Des tirs d'armes légères leur répondent.


Soldat: - On passera pas lieutenant ! Ils sont retranché dans les immeubles au bout de la rue !

Lieutenant Républicain: - Je sais. Viens par là toi.



La caméra avance docilement vers le lieutenant républicain.


Lieutenant Républicain: - Demande de soutien d'artillerie. Ou on ne pourra pas avancer.

Droïde: Compris lieutenant.



La caméra s'incline légèrement de bas en haut, avant de rapidement passer au dessus d'un tas de gravats, avant de se reposer sur le lieutenant.


Droïde: - Demande envoyée lieutenant. Réponse négative. L'état du stock de munition ne permet pas un soutien d'artillerie sur une cible d'aussi faible importance stratégique. Ordre de continuer la progression jusqu'à un objectif plus stratégique.

Lieutenant: - Fais chier ! On pourra pas....



Le lieutenant fut interrompu par une explosion. L'artillerie impériale, elle, considérait la petite escouade comme étant une cible acceptable, et commença à pilonner derrière les position républicaines. C'était la tactique habituelle. Viser long, de manière à couper toute retraite, et prendre l'ennemi entre le marteau (l'artillerie) et l'enclume (les troupes à l'autre bout de la rue).

Le caméra se déplace, suivant les soldats républicains qui se jetaient sous les gravats des immeubles, ou dans les trous d'obus précédemment creusés, dans l'espoir d'échapper à la pluie mortelle qui n'allait pas tarder à s'abattre directement sur eux.

Bientôt, l'enfer s'abattit sur l'escouade. Les explosions se succèdent; des éclats de ferrobétons, vestiges des immeubles ou du revêtement de la rue, volent dans toutes les directions. La caméra se fixe sur un soldat, allongé derrière une carcasse de speeder, les mains sur la tête, dans un geste de protection futile face à l'obus qui lui arriva droit dessus quelques instants plus tard, le réduisant à un amas de chair et d'os carbonisés. Un des 3 droïde de combat qui accompagnait la section, accroupi derrière un muret, subit le même sort.

Plus loin, le lieutenant essaie de rallier son escouade. Il fait signe à quelques soldats, non loin de la caméra. L'un d'entre eux à eu la moitié du casque défoncé par les éclats, et secoue la tête de droite à gauche.

Lieutenant: - Swall, Horten, faites passer: il faut attaquer, ou ils vont nous laminer ici ! A l'attaque !

Dax Horten: - Non non non. On est foutu, foutu, foutu !

Lieutenant: - Tant pis pour toi. Tous les autres, avec moi. En avant !



La caméra bouge, s'attardant à peine sur le soldat prostré. Les explosions se multiplient; la caméra tressaute; elle est maintenant en plein milieu de la rue. Des tirs de lasers venant des positions impériales se joignent aux explosions. Les troupes républicaines que le lieutenant était parvenu à rallier se jetaient au milieu de la rue, tachant de progresser le plus vite pour échapper aux obus.

Sur la droite, un soldat n'a pas le temps d'atteindre le couvert qu'il visait: une rafale de laser l'atteignit en pleine poitrine, et il s'effondra. Le suivant trébucha sur le corps, et rampa jusqu'au couvert. De l'autre côté, un tir de canon blaster vaporisa le bras d'un autre soldat. Le droide se met également à couvert.. Quelques instants plus tard, un laser rouge vif arrive droit sur la caméra.


[FIN DU FLUX VIDEO]



[ARCHIVES MILITAIRES – Accès autorisé]



COURS MARTIALE N°78946513213245

Enregistrement d'archive du verdict
Accusé: Dax Horten, matricule NO-9865
Charges:
- Abandon de poste devant l'ennemi
- Insubordination
- Refus de combattre



Une salle d'audience. Face à l'accusé, 5 officiers supérieurs de l'armée Républicaine. L'un d'eux prends la parole.


Juge: - Soldat de seconde classe Horten. Vous comparaissez aujourd'hui pour les faits s'étant déroulé lors de la campagne de Corellia, il y a 2 semaines.
Lors d'une opération de routine, pris sous le feu ennemi, vous avez refusé de suivre les ordres de votre lieutenant de section, et par là même refusé de combattre l'ennemi dans le secteur sud-est de Coronet City. Est-ce exact ?

Dax Horten: - Oui monsieur.

Juge: - Est-ce également exact que les blessures dont vous souffriez n'étaient que légères, et ne constituaient pas une raison suffisante pour vous dispenser du combat, comme étant prescrit dans l'article 282 du code militaire ?

Dax Horten: - Oui monsieur.

Juge: - Avez vous quelque chose à ajouter avant que nous ne rendions notre verdict ?


Le prévenu baisse la tête.


Dax Horten: - Non monsieur, je n'ai rien à dire.

Juge: - En accord avec le code militaire, et après délibération, ce tribunal déclare coupable le soldat Horten, matricule NO-9865, d'insubordination du second degré en situation de combat, le démet formellement de son grade, et le renvoie de l'armée sur le champ. Votre conduite est une honte pour l'ensemble de l'armée de la république et la mémoire des braves qui tombent chaque jour pour repousser l'Empire. La séance est levée.



Alors que le juge prononce ces derniers mots, un soldat arrache les galons de l'uniforme du prévenu. Les épaules prostrées, ce dernier semble anéanti. Alors que les juges se lèvent, Horten reste planté au milieu du tribunal. L'enregistrement se coupe.


[FIN ARCHIVE VIDEO]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Dax Horten

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CINIS - Le Rôle Papier :: Introduction :: Présentations-